RSA : découvrez enfin le nouveau montant de l’aide en 2024

Les bénéficiaires du RSA connaîtront une amélioration sur leur revenu grâce à cette aide. Mais des nouvelles conditions s’imposent.

Pour l’année 2024, l’État va revaloriser de nombreuses aides sociales, dont le RSA. Ainsi, les bénéficiaires connaîtront de nouveaux avantages financiers. Néanmoins, des conditions s’imposent fortement, surtout pour les immigrants. Toutefois, son montant augmentera de manière constante. Découvrez donc les détails ci-dessous !

RSA : Des conditions faciles à respecter #

On sait tous que le revenu de solidarité active ou RSA est une aide sociale en faveur des salariés. En effet, selon les dispositions en vigueur, cette prestation n’est attribuée qu’aux personnes en cours d’activité. Ce qui signifie qu’il faut respecter certaine règle de durée de travail.

Les étrangers travaillant en France peuvent aussi bénéficier du RSA. Néanmoins, avec la nouvelle loi sur l’immigration, des conditions strictes s’imposent ! Ainsi, ces ressortissants d’un autre pays doivent avoir travaillé sur le territoire depuis 5 ans. Une réforme qui est assez stricte pour les étrangers !

À lire RSA, prime d’activité : cette bonne nouvelle qui va ravir tous les allocataires, à quoi s’attendre

De plus, ils doivent avoir un niveau de vie stable au bout de quelques mois. Seuls les travailleurs actifs ont droit à l’allocation RSA. Ce qui signifie donc que les retraités sont exclus ! Ils se contenteront de l’allocation offerte aux adultes handicapés. Néanmoins, leur pension ne se limite pas à cette dernière.

La condition générale pour bénéficier du RSA se trouve dans les heures de travail. En effet, les allocataires sont obligés de respecter 15 heures de travail par semaine. Toutefois, cette durée est la minimale en termes de référence. Ce qui signifie donc que les salariés doivent être actifs au-delà de ces heures.

Une valorisation importante pour les familles modestes #

En 2024, de nombreuses allocations, y compris le RSA, connaîtront une revalorisation. Le gouvernement a annoncé que les mesures doivent contribuer au maintien de la stabilité financière des citoyens. Néanmoins, les plus ciblés sont ceux qui touchent des revenus plus faibles. En gros, ce sont les familles modestes !

Le RSA atteindra 635,70 euros pour une seule personne. Ce qui constitue une nette évolution par rapport au montant de cette année. En effet, ce montant a grimpé de 30 euros car la valeur de cette allocation pour cette année 2023 est de 607,70 euros.

À lire Chèque alimentaire supprimé : une aide alternative est-elle prévue ?

Par contre, un couple percevra 953.56 euros. Ce qui fera accroître le budget d’une famille à bas revenu. Avec la revalorisation du RSA et d’autres aides sociales, ces personnes pourront améliorer leur pouvoir d’achat. Et cette nouvelle règle s’appliquera dès le début de l’année.

L’attribution du RSA se fait chaque mois. Donc, c’est une occasion de plus pour pallier les lacunes laissés par le revenu de base. C’est l’une des aides qui favorise le plus la règle d’égalité de tous les citoyens. Les familles modestes auront plus de chance de vivre paisiblement avec une certaine stabilité financière.

RSA : Un assouplissement selon la catégorie de personne #

Le RSA fait partie des aides qui sont les plus faciles à obtenir en France. En effet, le principe régissant cette allocation est plus souple par rapport à la durée de travail. Les travailleurs ayant des incapacités partielles peuvent s’attribuer des faveurs. Les 15 heures de travail, dans la plupart des cas, ne les concernent pas.

De même, les personnes élevant un enfant dans la solitude peuvent aussi bénéficier de cette faveur. Et le plus souvent ce sont les femmes qui le font. Cependant, une autre condition vient s’ajouter. La loi affirme que ces personnes ne bénéficieront du RSA que si leur enfant a moins de 12 ans.

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :