ASS : le plafond des ressources revalorisé, voici la hausse prévue

Le plafond de ressources permettant de bénéficier de l'ASS sera ajusté, avec une augmentation prévue pour l'année 2024. Les détails !

Les demandeurs d’emploi ayant épuisé leurs droits à l’allocation de chômage se voient accorder l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS). Cette dernière assure donc un revenu minimum aux bénéficiaires. De cette manière, elle leur offre une meilleure couverture de leurs besoins fondamentaux. Mais pour en bénéficier, il y a un plafond de ressource acceptable. Voici à combien s’élèvera son montant en 2024 !

ASS : A qui s’adresse t-elle ? #

La réglementation prévoit des conditions pour bénéficier de cette ASS. Pour cela, il faut être à la recherche active d’un emploi. De même, seules les personnes ayant épuisé leurs droits à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) se verront accorder cette ASS. Elle reviendra aussi aux personnes âgées de 50 ans et plus qui perçoivent l’ARE.

En outre, il existe certaines catégories de personnes pouvant également bénéficier de l’ASS. Il s’agit notamment des travailleurs indépendants et des artistes. En plus de ces derniers, certains marins pêcheurs sont également éligibles.

À lire Pôle emploi devient France Travail : les changements prévus dès le 1er janvier 2024

Cependant, les personnes qui ne remplissent pas les conditions d’activité requises ne peuvent pas acquérir l’ASS. En effet, il faut avoir travaillé pendant au moins 5 ans avant de pouvoir prétendre à cette prestation. Cette période doit se situer dans les 10 ans précédant la fin du dernier contrat de travail. Et ce, qu’ils aient travaillé à temps partiel ou à temps plein.

Il existe par ailleurs une exception pour les allocataires de l’ASS qui ont cessé de travailler pour s’occuper de leurs enfants. Ces allocataires voient leur période de 5 ans d’activité justifiée réduite d’une année par enfant. Cependant, cette mesure se fait dans la limite de 3 ans.

À combien s’élève l’augmentation prévue en 2024 ? #

Il existe un plafond de ressources à ne pas dépasser pour bénéficier de l’ASS. Celui-ci correspond à un revenu mensuel de 1 271,90 euros pour une personne vivant seule. Pour les couples, le seuil est de 1 998,70 euros.

Cependant, dès le début de l’année 2024, on augmentera ce plafonnement. Selon les calculs du magazine « Notre Temps« , les demandeurs célibataires de l’ASS verront leur plafond passer à 1.330,40 euros. Et pour les couples, il sera à 2090,60 euros.

À lire Prime de Noël : certains foyers ne toucheront l’aide exceptionnelle qu’en janvier 2024

Par ailleurs, depuis le 1er avril, on a mis en place une augmentation de 5,6 % de l’ASS. Ainsi, le montant journalier s’élève désormais à 18,17 euros. En effet, cela représente 540,10 euros sur un mois de 30 jours. Pour les bénéficiaires résidant à Mayotte, cette somme s’élèvera à 9,09 euros par jour. Soit 272,7 euros pour un mois de 30 jours.

Bénéficier de l’ASS ne nécessite d’aucune démarche compliquée. L’aide est accessible directement depuis l’espace personnel du demandeur. L’allocation n’est toutefois disponible que 30 jours avant la fin des droits au chômage.

ASS : Quand arrêtera-t-on de la verser ? #

Lorsque le bénéficiaire de l’ASS commence à percevoir des indemnités journalières de la sécurité sociale, on cesse de lui verser les prestations de l’ASS. Cela s’applique également pour cas d’arrêt-maladie, de congé de maternité, ou aussi de paternité.

En revanche, si le bénéficiaire de l’ASS retrouve un emploi, il peut continuer à percevoir ce montant, en complément de son salaire. Mais seulement pendant 3 mois. Bref, pour ceux qui arrêtent de s’inscrire en tant que demandeurs d’emploi, on peut reprendre et verser le solde de leurs droits.

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :