Chèque alimentaire : les conditions, démarches et montants en 2024

Le gouvernement promet une autre aide financière pour faire face à l’inflation. Découvrez les conditions d’obtention du chèque alimentaire !

La situation économique du pays empire chaque mois. Le pouvoir exécutif ne semble pas pouvoir contrôler la hausse des prix à la consommation. Mais en contrepartie, il aide ses concitoyens à travers de nombreuses allocations, dont le chèque alimentaire. Voici alors les personnes qui peuvent en bénéficier, ainsi que les démarches à suivre !

Chèque alimentaire : Quels documents réunir ? #

Le chèque alimentaire est une des promesses électorales d’Emmanuel Macron. Le Président tient à accompagner ses concitoyens face à la flambée des prix actuelle. Il s’agit donc d’une aide qui vise à améliorer le pouvoir d’achat des français, mais surtout à leur fournir une alimentation saine.

Pour l’heure, les autorités ne donnent aucune date précise quant au début de la distribution de cette aide. D’autant plus que le chèque alimentaire en est toujours à sa phase expérimentale. Les résidents de la Seine-Saint-Denis seront les premiers à l’obtenir à partir du 1er janvier 2024.

À lire Chèques vacances pour les retraités : les aides dont vous pouvez profiter et comment les utiliser

D’après les informations officielles, près de 9 millions de français vont pouvoir obtenir le chèque alimentaire. Quant aux critères d’éligibilité, cette aide s’adresse aux bénéficiaires des minima sociaux. Cela inclut alors le RSA, l’AAH, l’APL ou encore le minimum vieillesse.

Les étudiants boursiers peuvent aussi obtenir le chèque alimentaire. Il en va de même pour les jeunes ou futures jeunes mamans et les ménages en situation précaire. La CAF se charge d’étudier chaque cas. Ainsi, vous n’aurez à effectuer aucune démarche auprès de l’administration !

Combien d’argent peut-on obtenir ? #

Certaines personnes disent que le chèque alimentaire s’apparente à l’ancienne « indemnité inflation ». Et elles ont tout à fait raison, car le montant que les autorités distribuent est à peu près le même. Après le lancement de cette aide, la CAF devrait alors verser la somme directement sur votre compte bancaire.

Selon les informations obtenues, le chèque alimentaire s’élève à 100 euros pour un couple en difficulté financière. Le pouvoir exécutif ajoute 50 euros de plus pour chaque personne à charge vivant dans le foyer. Mais pour la phase expérimentale actuelle à Seine-Saint-Denis, cette aide s’élève seulement à 50 euros par famille.

À lire Chèque alimentaire supprimé : une aide alternative est-elle prévue ?

L’objectif du gouvernement concernant le chèque alimentaire est que les ménages puissent « manger sain ». Ainsi, ce coup de pouce est valide dans toutes les enseignes qui proposent des produits alimentaires. Cela inclut alors les grandes surfaces, les fournisseurs locaux et les autres commerces alimentaires.

Outre le chèque alimentaire, il existe aussi d’autres aides que les plus démunis peuvent demander. Pour en bénéficier, il suffit de se renseigner auprès d’une assistante sociale ou d’un centre communal d’action sociale. Bien sûr, le concerné doit fournir des informations comme ses factures, son salaire ou son avis d’imposition.

D’autres aides financières viennent compléter le chèque alimentaire ! #

Il existe de nombreuses aides que des associations privées offrent aux plus démunis. Il en est ainsi des Restos du Cœur, où l’inscription se fait chaque année. La Croix Rouge fournit aussi des repas chauds, des paniers repas et même des chèques similaires au chèque alimentaire.

Près d’1,8 million de résidents bénéficient aussi d’une aide alimentaire venant de Secours Populaire Français. Ces mêmes associations offrent également des colis alimentaires envers les ménages à revenu modeste. Le tout, c’est de se renseigner auprès des autorités compétentes.

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :