Automobilistes : mauvaise nouvelle, ces voitures ne pourront plus circuler en 2024

Avec l’extension des zones à faibles émissions, des nouvelles règles s’appliqueront aux automobilistes. Des véhicules seront interdits de circulation.

Il y aura pas mal de réformes qui s’appliqueront dès le premier mois de l’année 2024. En effet, après la valorisation des aides sociales, nous voilà dans une nouvelle règle pour les automobilistes. Quelques véhicules ne pourront plus circuler dans certaines zones.

Automobilistes : Une nouvelle règle impactant plus de 10 millions de citoyens #

Certains automobilistes se verront dans l’obligation de changer de voiture pour la nouvelle année. En effet, on appliquera une nouvelle règle relative à la circulation dès le 1er janvier 2024. Au programme, certains véhicules seront interdits de circulation dans quelques agglomérations.

Cette interdiction n’arrangera pas les automobilistes ayant des anciens véhicules. En effet, ces machines seront interdites de passage dans les zones à faibles émissions (ZFE). C’est la conséquence de la fameuse nouvelle loi sur le climat. Un projet visant à lutter contre la pollution.

À lire Permis de conduire : les nouvelles mesures à connaître depuis le 1er janvier 2024

Apparemment, cette nouvelle mesure impactera plus de dix millions d’automobilistes. Le gouvernement estime que le maintien de la propriété aérienne dans les ZFE sera la clé de leur développement. Donc, on priorisera des marques de voiture plus récentes par rapport à la circulation.

Cette règle s’appliquera dans cinq zones. Il s’agit de Paris, Strasbourg, Rouen, Lyon et Marseille. Des grandes zones dont les conditions environnementales doivent constamment être prises en compte. Mais, qui sont ces automobilistes qui subiront les effets de cette nouvelle règle ?

Qui sont ces véhicules touchés par cette interdiction de circulation ? #

Ce sont les automobilistes circulant avec des véhicules non classés. Autrement dit, ce sont les diesels qui en paieront les frais. Compris dans cette catégorie, le Peugeot 206, le Renault Laguna et encore beaucoup d’autres. Mais il y a des précisions à prendre en compte sur les critères retenus !

Les automobilistes visés par cette règle sont ceux qui conduisent des véhicules classés Crit’Air 4. Il s’agit des voitures immatriculées du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005. Le gouvernement estime que ces véhicules sont fréquemment polluants. Donc, il faudrait mieux qu’ils n’entrent pas dans ces agglomérations.

À lire Retraites revalorisées en 2024 : cette bonne nouvelle est tombée pour les Français

De même, cette nouvelle règle vise aussi les automobilistes conduisant le Crit’Air 5. D’ailleurs, cette règle s’applique déjà à ces voitures depuis 2019. Ce critère couvre les voitures immatriculées entre le 1er juillet 1997 et fin décembre 2000.

Cette nouvelle règle sera dure à encaisser pour les automobilistes Français. En effet, de nombreux citoyens utilisent encore les véhicules Crit-Air 4. On ne saurait plus ce que vont devenir ces voitures car la création des ZFE va prendre de l’ampleur.

Automobilistes : D’autres conducteurs à prendre en compte ! #

Il n’y a pas que les automobilistes qui se verront appliquer cette règle. En effet, cela touche même les motocyclistes. Ce sont principalement les propriétaires des motos dont l’immatriculation s’est faite au milieu de l’année 1999. Plus précisément entre le 1er juin 1999 et le 30 juin 2000. Ces derniers devront donc se défaire également de leur moyen de transport et en changer pour continuer à circuler dans ces agglomérations.

Si vous faites partie de ces automobilistes, alors apprêtez-vous à changer de véhicule. Néanmoins, pour le moment, cela ne serait pas nécessaire si vous vivez en dehors de ces cinq zones. Passer au-delà de cette règle sera passible d’une sanction contraventionnelle. Alors, autant faire attention !

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :