Toutes les réductions et abattements pour payer moins d’impôts si vous êtes à la retraite

Saviez-vous que les retraités peuvent bénéficier de certains avantages sur leurs impôts ? Voici tout ce qu’il faut faire !

Les temps sont durs, tout le monde le sait. Entre la hausse des prix à la consommation, du carburant et de l’électricité, notre portefeuille n’arrive plus à tout combler. Voilà pourquoi on vous montre ces astuces qui peuvent faire baisser vos impôts. De plus, vous n’aurez pas à suivre de longues procédures administratives !

Vos dépenses quotidiennes peuvent réduire vos impôts ! #

Le premier abattement spécial dans notre sélection concerne l’impôt sur le revenu. Les retraités ou invalides qui ont plus de 65 ans au 31 décembre 2021 profitent de cette baisse. La seule condition est que leur rémunération ne doit pas dépasser un certain plafond.

Si vous avez recours à une aide à domicile et êtes à la retraite, vous obtenez aussi un avantage fiscal. Ainsi, vos charges pour faire les courses, le ménage, ou même le jardinage vous offrent un crédit d’impôt. L’État règle la moitié de vos dépenses, mais le montant maximum est de 12 000 euros par an.

À lire Versement des pensions de retraite : cette bonne nouvelle devrait bientôt ravir les retraités

Vous hébergez une personne du troisième âge chez vous ? Sachez que cela peut réduire le montant de vos impôts. Cela vaut pour vos parents, vos beaux-parents et même d’autres personnes qui ne sont pas vos ascendants. La somme forfaitaire à déduire en 2022 sur vos revenus en 2021 s’élève à 3 592 euros.

Les non-ascendants constituent un cas assez particulier. Pour bénéficier de la réduction d’impôts, la personne doit vivre tous les jours avec vous et avoir plus de 75 ans. Elle ne doit pas non plus percevoir de pension alimentaire. Déduisez alors vos dépenses de vos impôts lors de votre déclaration.

Vos efforts précédents portent enfin leurs fruits ! #

Les personnes qui vivent en EHPAD bénéficient d’une réduction de leurs impôts. Cela concerne les charges liées à leur dépendance, mais aussi à leur hébergement et leur restauration dans l’établissement. Toutefois, le montant plafond est de 10 000 euros par an par personne.

Ceux qui perçoivent une pension militaire d’invalidité ou une rente pour accident de travail obtiennent certains avantages fiscaux. Cela vaut de même pour ceux qui possèdent une carte d’invalidité avec une incapacité de 80 % minimum. Dans le calcul de leurs impôts, les autorités leur offrent alors une demi-part supplémentaire.

À lire Impôts : le nouveau barème favorable pour ceux qui cochent cette condition, les concernés

Vous êtes un ancien combattant, ou bien vous êtes célibataire et avez au moins 74 ans ? Une demi-part supplémentaire va s’afficher sur votre déclaration d’impôts. Vous devez juste posséder la carte du combattant. N’oubliez donc pas de cocher la case correspondante sur votre déclaration !

Les propriétaires fonciers qui ont plus de 75 ans, ou qui touchent certains minima sociaux ont droit à une baisse d’impôts. Ainsi, si vous touchez l’Aspa ou l’AAH et que votre revenu ne dépasse pas un certain seuil, vous avez droit à l’exonération.

Impôts : Vous pouvez plafonner votre taxe foncière ! #

Outre la fortune immobilière, vous pouvez aussi baisser une partie de votre taxe foncière. Vous avez droit à une réduction de 100 euros sur vos impôts si vous avez entre 65 et 75 ans. De même, votre rémunération ne doit pas excéder le plafond d’exonération.

Et même si vous n’avez pas droit à l’exonération, les autorités plafonnent votre taxe foncière. Cet avantage sur les impôts est valide si votre revenu fiscal de référence est inférieur à un certain seuil. Pensez alors à remplir le formulaire spécial pour obtenir ce plafonnement.

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :