Toutes les aides que vous pouvez toucher après 60 ans pour vivre mieux

Après 60 ans, qu'elles soient retraitées ou non, les personnes âgées peuvent bénéficier d'aides de la part du gouvernement. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet ici.

A partir d’un certain âge, vous avez droit à une allocation de soutien public. Ces aides vous permettent de faire face à vos dépenses mensuelles. Pour ne pas passer à côté de ces allocations, lisez cet article, et courez vite les réclamer.

Aides : des revenus complémentaires pour les séniors #

Selon les données du Conseil d’Orientation de Retraite, un retraité sur 10 vit avec un revenu inférieur à 1080 euros. En raison des dépenses qu’elles peuvent engager, ces personnes ont droit à des aides de l’État.

L’une des aides les plus connues est l’Aspa (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées). Elle est accordée aux personnes dont le revenu est inférieur à 906 euros pour une personne seule et à 1 407 euros pour un couple. Pour en bénéficier, il faut toutefois être âgé de plus de 65 ans. Cette allocation est exonérée d’impôt.

À lire Repassage : les astuces infaillibles pour gagner du temps et de l’argent

Les retraités ont également droit à l’Apa, l’allocation personnalisée d’autonomie. On calcule ces aides en fonction de la situation financière et des besoins du bénéficiaire. Pour les personnes les plus aisées, on finance l’aide à domicile à hauteur de 10 %. Dans le cas des revenus plus modestes, le taux est compris entre 80 et 100 %, et on n’accorde l’allocation qu’à partir de 60 ans.

Pour les personnes de plus de 65 ans disposant de moyens limités, l’Etat finance l’aide à domicile. Dans tous les cas, elle sera limitée à 30 heures par mois. Vous devez gagner moins de 906 euros pour une personne seule et 1 407 euros pour un couple. Elle s’adresse également à ceux qui ne bénéficient pas des aides de l’Aspa. Si vous ne remplissez pas les conditions requises, votre caisse de retraite peut, sous certaines conditions, prendre en charge une partie de votre facture.

Un allègement fiscal en vue #

A part les aides financières, cette année, on exonèrera les Français de la taxe d’habitation sur leur résidence principale. Pour bénéficier de cette exonération totale, une personne vivant seule doit avoir un revenu imposable ne dépassant pas 27 760 euros.

Mais en plus de cela, les résidents séniors bénéficieront en dehors des aides, d’un allègement fiscal. Pour les personnes âgées de 65 à 75 ans, dont les revenus ne dépassent pas 11 120 euros, on déduira 100 euros pour la taxe d’habitation. Si vous n’en bénéficiez pas encore, mieux vaut le déclarer dès maintenant.

À lire Retraite : 5 erreurs courantes qui peuvent vous coûter beaucoup d’argent

De plus, si le contribuable est âgé de 75 ans ou plus, et qu’il dispose de revenus modestes, elle ne paiera plus la taxe d’habitation. Mais ce n’est pas tout, puisque cette exonération s’appliquera également à la taxe sur leur résidence secondaire. Ces aides sont sous réserve, bien sûr, d’une demande auprès des autorités compétentes.

La liste des aides ne s’arrête pas là, puisque l’impôt sur le revenu bénéficiera aussi de cette réduction d’impôt. En effet, on déduira automatiquement de 1.224 à 2.2448 euros sur le revenu imposable des personnes de plus de 65 ans. Mais seulement si leurs revenus ne dépassent pas 24.690 euros. En outre, si le retraité reçoit une pension d’un proche, le montant est normalement déductible sur le revenu de celui-ci. Toutefois, on l’exonèrera si le retraité en question perçoit un revenu modeste.

Aides : Un allègement des tarifs de voyage #

Les personnes âgées reçoivent aussi des aides sur leur voyage. Par exemple, dans de nombreuses zones métropolitaines, les transports publics proposent des tarifs réduits à condition d’atteindre 60 ans et plus. Pour les trajets plus lointains, on accordera aussi des remises tarifaires. Il en va de même pour les voyages en train, pour lesquels la carte Avantage Senior offre un pourcentage de réduction.

Mais ce n’est pas tout. Les seniors bénéficient d’un certain nombre d’autres aides en matière de voyage. Par exemple, on peut les accompagner dans le train grâce au service Accès Plus de la SNCF. Aussi, ils bénéficient d’une réduction chez Air France, avec ou sans carte. Ou encore, des petits déjeuners gratuits dans les hôtels, et des réductions spéciales sur le prix des chambres. Sans oublier la réduction de 50 % sur les vacances offerte par l’Agence nationale par le chèque de vacance (ANCV).

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :