AAH : 3 situations qui augmentent le montant de l’aide pour les retraités

L’AAH, cette aide importante n’est pas assez réclamée par les potentiels bénéficiaires. Pourtant le gouvernement ne cesse de la valoriser.

Vous cherchez sans doute des moyens pour accroître les revenus de vos proches en situation de handicape ! Sachez que le gouvernement alloue à cette catégorie de personnes de nombreuses aides financières. L’exemple typique de ces allocations est l’AAH que vous pouvez d’ailleurs améliorer quotidiennement. Mais comment faire ?

AAH : Une nouvelle règle plus personnelle #

L’AAH figure sans doute parmi la liste des aides qui sont les plus réformées chaque année. Au cours de l’année dernière cette allocation avait connu une augmentation assez importante. Elle est passée de 956,65 à 971,37 euros pour une personne célibataire.

Dans ce sens, on a aussi adopté un nouveau système de calcul a depuis le 1er octobre 2023. Il s’agit de la déconjugalisation du calclul de l’AAH. Une nouvelle règle qui vient avec le décret n°2022-1964 du 28 décembre 2022.

À lire Agirc-Arrco : cette nouvelle va enfin ravir les retraités et futurs retraités

La déconjugalisation de l’AAH signifie que désormais ce seront seulement les revenus de la personne handicapée qui seront retenus. Une nouvelle idée assez compréhensible car cette allocation est personnelle. De plus, cela augmentera son montant car le revenu déclaré auprès de la CAF sera largement inférieur.

A part ce nouveau système, il existe encore des moyens pour accroître le montant de l’AAH. En effet, les bénéficiaires peuvent se baser sur le principe du cumul ou sur certains aspects familiaux. Mais, ces personnes doivent respecter des conditions.

Ces critères feront varier le montant de cette aide #

La principale condition d’éligibilité de l’AAH est la situation sanitaire. En règle générale, cette aide est allouée aux gens atteints d’une incapacité de 80 %. Néanmoins cette exigence peut être assouplie, donc ce taux pourrait bien être réduit jusqu’à 50 %. Cet état de santé fait varier le montant de cette aide.

Il est exprimé ci-dessus que le calcul de l’AAH se base sur les situations familiales de l’handicapé. Ce qui concerne principalement ses revenus et la situation de son foyer. La CAF ne prend donc plus en considération les revenus des proches de ces allocataires. Néanmoins, la présence ou non d’un conjoint reste importante !

À lire Chèques vacances pour les retraités : les aides dont vous pouvez profiter et comment les utiliser

En parlant de famille, la détermination du montant de l’AAH dépend aussi de la situation matrimoniale. Ce qui fait que la CAF prend en compte si la personne vit seule ou en couple.

Sachez que ces critères sont propres aux seniors souffrant d’un handicap. Ainsi, des conditions d’âge pourront bien s’appliquer. C’est un autre critère d’éligibilité de l’AAH que de nombreuses personnes ignorent. Mais, il vous suffit juste de consulter le site de la CAF pour en savoir plus sur ce détail d’âge.

AAH : Un principe de cumul est aussi applicable #

Une autre solution pour faire augmenter le montant de l’AAH est le principe du cumul. En effet, vous pouvez cumuler cette aide avec d’autres allocations. C’est notamment le cas pour le revenu solidarité active ou RSA. Mais il y en a d’autres ! Et tenez bien en compte qu’on peut toujours verser cette aide à la retraite.

En tout cas si vous voulez connaître plus d’informations relatives à l’AAH, vous pouvez tout consulter sur le site de la CAF. Mais on conditionne l’attribution de cette aide à une demande et la déclaration des vraies informations.

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :