Les titulaires de l’AAH, RSA, et Aspa, pourrez-vous toucher cette aide de 600 euros en 2024 ?

Les personnes qui bénéficient de l'AAH bénéficient d'une toute autre prime venant de l'État. Découvrez comment l'obtenir !

Les technologies sans fil jouent un rôle majeur dans la vie de certaines personnes, notamment les bénéficiaires de l’AAH. Voilà pourquoi le gouvernement décide de leur offrir une nouvelle allocation. Grâce à celle-ci, les assurés peuvent installer le matériel nécessaire en vue de mieux surfer sur la Toile. Voici toutes les procédures à suivre !

AAH : une nouvelle allocation idéale pour les personnes en situation de handicap #

Plus que d’autres personnes, celles en situation de handicap ont besoin d’Internet. Par ailleurs, les différents fils partout dans la maison peuvent les déranger. D’où la nécessité d’installer la technologie sans fil dans leur maison. À cet effet, le gouvernement offre cette aide aux allocataires de l’AAH.

D’après la plateforme dédiée aux personnes en situation de handicap, cette allocation peut s’élever à près de 600 euros. Bien entendu, les concernés doivent respecter certains critères afin d’obtenir cette prime. Entre autres, ils doivent obtenir les minima sociaux, dont l’AAH.

À lire RSA, prime d’activité : cette bonne nouvelle qui va ravir tous les allocataires, à quoi s’attendre

L’Agence de cohésion des territoires fournit de plus amples explications sur cette aide dédiée aux bénéficiaires de l’AAH. D’après elle : « Dans le cadre du dispositif Cohésion numérique des territoires, l’État soutient financièrement l’installation et l’équipement en technologies sans fil (4G fixe, radio, satellite) ».

Ce coup de pouce un peu particulier permet alors « aux foyers et entreprises ne bénéficiant pas de débits internet suffisants par les réseaux filaires d’accéder à Internet ». Et cela s’adresse plus particulièrement aux assurés à l’AAH. Grâce à ce dispositif, ces personnes peuvent mieux s’épanouir !

Comment solliciter cette aide financière ? #

Cette subvention de l’État sert à financer le « coût d’équipement, d’installation ou de mise en service des offres labellisées Cohésion numérique ». Tout comme l’AAH, vous recevez le montant directement sur votre compte. Toutefois, l’opérateur déduit immédiatement la somme sur votre facture.

Quand vous allez soumettre votre candidature, faites en sorte de fournir des dossiers récents. En d’autres termes « datant de moins de deux mois au moment de la souscription de l’offre ». Bien évidemment, vous allez les remettre à la CAF ou à la MSA selon votre situation personnelle.

À lire 5 produits Action à moins de 10 euros à absolument avoir chez vous, ils sont indispensables

Les bénéficiaires de ce coup de pouce de 600 euros sont ceux qui touchent les minima sociaux. On recense notamment l’AAH, le RSA, l’ASV, l’Ada, l’ASI, l’ASS ou l’ASPA. Le RSO, l’AV, l’ARFS, l’ATA, ou l’AER-R figurent aussi dans la liste. De cette manière, même les plus démunis ont droit à la haute technologie !

Cette aide financière combinée à l’AAH ne concerne pas tous les opérateurs. Seuls ceux qui ont signé un partenariat avec les autorités peuvent la fournir. Cela inclut alors SFR, Orange, Alsatis, ou encore Numerisat. Dans tous les cas, il s’agit d’une offre à ne pas rater !

AAH : les caractéristiques techniques de l’allocation de 600 euros #

Comme le mentionnent les autorités, ce coup de pouce couplé à l’AAH veut fournir un accès Internet à très haut débit. Ainsi, seules quelques offres lui correspondent. En termes clairs, le débit doit se trouver entre 2 à 30 mégabits par seconde.

Malgré cette exigence de l’État, il existe certaines exceptions. En effet, certains bénéficiaires de l’AAH peuvent résider dans des zones où le très haut débit n’est pas disponible. Les autorités parlent « des considérations liées à des contraintes de connectivité au réseau mondial ou à des spécificités particulières de certains territoires ».

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :