Retraite : votre pension Agirc-Arrco pourrait baisser en mars, voici les raisons

Votre pension de retraite risque de baisser le mois prochain. Voici les explications de ce changement de montant.

Les bénéficiaires de la pension Agirc-Arrco, tout comme les retraités de la fonction publique, connaîtront du changement au niveau de la pension pour le mois de mars prochain. Mais alors, quelles sont les raisons de cette modification ? Découvrez les informations détaillées de cette hausse ou de cette baisse de la pension complémentaire.

Retraite : Quels facteurs conduisent à ce changement de montant ? #

Vous êtes plus de 13,3 millions de retraités du secteur privé. Et donc, toutes ces informations sur la retraite complémentaire vous concernent. Certains d’entre vous auront une baisse considérable lors du prochain versement. Tandis que d’autres connaîtront une hausse sur le montant de leur pension. Quoi qu’il en soit, les raisons de cette modification dépendent de quelques facteurs.

Votre pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco peut baisser ou augmenter pour le mois prochain. La cause ? L’actualisation du taux de la Contribution sociale généralisée (CSG) depuis le 1er janvier 2024. Ce changement de taux joue un rôle majeur sur le montant final de la pension.

À lire Versement des pensions de retraite : cette bonne nouvelle devrait bientôt ravir les retraités

La retraite complémentaire Agirc-Arrco est soumise à des prélèvements sociaux en mouvement comme pour tout le reste. Ce qui signifie que les seniors subissent des prélèvements sur leur pension. Le taux de Contribution sociale généralisée (CSG), la Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), la Contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa), ou encore la cotisation pour l’Assurance maladie risquent de modifier le montant de la pension.

Depuis 2019, les retraités font face à quatre situations possibles au selon le revenu fiscal de référence (RFR) du foyer et du nombre de parts du quotient familial. Des calculs qui déterminent le montant réel de la pension de retraite.

Pourquoi une baisse ou une hausse de la pension ? #

Il faut savoir que le montant de la pension de retraite dépend des valeurs des revenus déclarés auprès du fisc. Certains seniors bénéficient par exemple d’une exonération de la CSG, de la CRDS et de la Casa. Ce qui signifie qu’ils toucheront le montant s’y afférant.

Les retraités non exonérés, par contre, doivent se conformer à différents taux selon leur RFR. Un taux de la CSG de 3,8 % pour ceux qui bénéficient du taux réduit. Le taux médian va jusqu’à 6,6 % de la CSG avec un taux de 0,5 % de CRDS et 0,3 % de la Casa. Le taux normal compte 8,3 % de CSG, plus la CRDS de 0,5 % et la Casa de 0,3 %.

À lire Agirc-Arrco : cette nouvelle va enfin ravir les retraités et futurs retraités

Ainsi, pour connaître votre situation pour cette année 2024, il faut se référer à vos déclarations de revenus de 2022. Ces informations figurent dans votre avis d’imposition 2023. Si votre RFR a changé, plus élevé ou réduit, cela influence le montant de votre retraite.

D’ailleurs, sur son site, l’Agirc-Arrco précise : « soit une augmentation, soit une baisse des prélèvements sociaux sur votre retraite complémentaire ». Du coup, la régularisation des différences se fera au mois de mars prochain.

Retraite : Un remboursement ou une déduction du trop-perçu #

Selon les informations de nos confrères de Merci pour l’info : « vos retraites de janvier et février ont été versées sans tenir compte de cette augmentation ». Ce sera à partir du 1er mars que vous allez voir la baisse ou l’augmentation de votre pension de retraite. Ainsi, à partir du mois d’avril, les prélèvements sociaux concernent uniquement le mois en cours.

Si votre taux de CSG a baissé, vous recevrez le remboursement des cotisations prélevées en trop sur votre retraite des mois de janvier et février. Dans le cas inverse, les autorités vont alors déduire votre pension. Pour rester au courant de tout cela, vous pouvez consulter la page Mes paiements Retraite depuis votre compte personnel sur le site Mon Agirc-Arrco.

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :