Météo : fortes pluies dès mercredi, des risques d’inondations et de crues sont-ils à prévoir ?

Les prévisions météo pour cette semaine sont là. Et on pourrait s’attendre à un épisode de fortes pluies dès mercredi !

Les signes annonciateurs d’une météo capricieuse se dessinent à l’horizon. Dès mercredi, on peut donc s’attendre à des pluies abondantes. Ainsi, l’anticipation devient essentielle. Préparez-vous donc à affronter les caprices de la nature grâce aux prévisions des conditions météorologiques à venir. On vous détaille tout dans cet article !

Météo : Un changement climatique imminent #

La France se prépare à une période prolongée de mauvais temps à compter de mercredi prochain. Et cette condition pourrait s’étendre jusqu’au début du mois de mars. Ce changement climatique notable est attribuable à la formation d’un vaste système dépressionnaire.

Cette zone de basse pression atmosphérique naît entre le Groenland et le bassin méditerranéen. Bien entendu, elle va traverser le territoire français. D’après les experts en météo, la formation de ce système dépressionnaire sera étendue et puissante.

À lire Prévisions météo : les régions les plus visées par la neige et le froid ces prochains jours

D’ailleurs, cela pourrait laisser présager des conséquences importantes sur les conditions météorologiques à venir. Ce phénomène impactera l’ensemble de l’ouest du continent européen, générant une atmosphère humide.

Le couplage entre un régime d’ouest océanique se caractérise par des puissants courants-jet en altitude et une humidité significative. Ces passages fréquents de fronts très pluvieux sur l’ensemble de nos régions s’expliquent donc par ces facteurs majeurs.

Des risques majeurs pour certaines régions de la France #

La perspective d’une longue période de mauvais temps évoque les souvenirs récents d’une période similaire. Un déjà-vu qui souligne l’importance de se préparer à des conditions météorologiques difficiles ! À l’échelle continentale, des zones spécifiques seront plus vulnérables aux volumes importants de pluie entre mercredi et lundi prochain.

D’après la météo, cela pourrait être le cas de l’ouest des îles britanniques, le nord de l’Espagne, et l’ouest de la France. Dans l’Hexagone, la Bretagne jusqu’à l’Aquitaine semble actuellement être la zone la plus exposée. Les Hauts-de-France, par contre, doivent avoir une vigilance particulière.

À lire Pluies violentes, inondations … à quand une amélioration ? Les tendances météo dévoilées

En effet, des parties comme le Pas-de-Calais ou les Alpes ont de grandes chances de subir des précipitations de grande envergure. Si cette situation se confirme, la France s’apprête donc à vivre un contexte fortement dépressionnaire durable.

Par ailleurs, des cumuls de pluies importants devraient particulièrement toucher la Nouvelle-Aquitaine, les Pays de la Loire et la Bretagne. D’autant plus que les sols dans cette région connaissent déjà une saturation d’humidité. Comme quoi, les habitants pourraient s’attendre à des crues ou d’inondations à ce stade. Il est alors nécessaire de rester informé et de se préparer à d’éventuels épisodes météorologiques difficiles.

Météo : Un risque accru de chutes de neige intenses #

Un changement radical de la météo est à prévoir avec l’arrivée d’un épisode de mauvais temps accompagné d’un rafraîchissement notable. Dès vendredi, soyez prêts à voir la limite pluie/neige descendre progressivement aux alentours de 1000 à 1500 mètres. Cette baisse de la limite thermique marquera le début d’une phase où les conditions hivernales seront à l’honneur.

À partir du week-end prochain, vous devez vous préparer à une intrusion d’air polaire maritime. Cette incursion apportera des températures plus froides dans des régions moins habituées à de telles conditions. Soyez particulièrement attentifs sur les Pyrénées ! L’effet de blocage orographique pourrait amplifier les chutes de neige. Cette possibilité de précipitations neigeuses demande ainsi une préparation adéquate et une vigilance accrue !

Nouvellefemme.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :